ORIGINE DU PROJET :

Nathaniel Beaumal, fondateur du projet, a été confronté au dilemme de la gestion des déblais excédentaires lors de son expérience de 10 ans d’ingénieur BTP sur le terrain :

  • Manque de solutions d’élimination en ISDI
  • Autres solutions de valorisation peu souples et pas toujours adaptées à la typologie des chantiers

Convaincu depuis longtemps que les terres de chantier non valorisées, limons, argiles et autres matériaux de décaissement pouvaient trouver une fin plus vertueuse, il s’est lancé dans l’aventure Terra Innova début 2017, avec pour ligne directrice le souhait de mettre ces terres au service de l’environnement.

De salon en salon et d’un évènement à l’autre, il a progressivement constitué un réseau d’experts autour de ce projet, et a lui-même acquis un savoir-faire permettant de retirer le meilleur usage des terres de chantier pour chaque partie prenante du projet.

RESEAU :

Terra Innova regroupe un ensemble d’acteurs dans des domaines à priori éloignés :

  • BTP : Entreprises de travaux Publics ayant en charge la gestion de déblais, l’évacuation de terres de chantier, aménageurs, maîtres d’œuvre, bureaux d’études.
  • Environnement : Professionnels du génie écologique, acteurs de la gestion de l’eau, chercheurs
  • Agriculture : Agriculteurs souhaitant se tourner vers l’agroécologie, professionnels de l’agroforesterie, agronomes, chercheurs

ACTUELLEMENT :

Terra Innova est accompagnée par Atlanpôle par l’intermédiaire du dispositif « ‘ECO INNOVATION FACTORY » et hébergée à l’incubateur de l’IMT Atlantique, où elle travaille en partenariat avec les chercheurs du département Systèmes Energétiques et Environnement, partie intégrante de l’UMR CNRS 6144 GEPEA. Les travaux de recherche développés portent sur la phytoremédiation sur sol construit, avec valorisation de la biomasse produite dans différents systèmes énergétiques.

La solution Terra Innova est proposée pour l’instant en Loire-Atlantique (Nantes, Saint Nazaire, Ancenis, Chateaubriand, Clisson et alentours), avec extension prévue à court terme en Pays de Loire et Bretagne.