Éléments-traces et éléments-traces métalliques

La nature est constituée d’éléments-traces (ET) et d’éléments-traces métalliques (ETM). Les éléments-traces sont les éléments chimiques constituants de la croûte terrestre dont la concentration est pour chacun d’entre eux inférieure à 0,1 %. Parmi eux, certains sont des métaux, par exemple : le cadmium (Cd), le chrome (Cr), le zinc (Zn), le plomb (Pb), le cuivre (Cu), d’autres des métalloïdes comme l’arsenic (As) ou le bore (B).

nature et oligo-éléments

Certains ETM et métalloïdes sont indispensables aux processus biologiques (photosynthèse, production d’énergie, réactions enzymatiques, …) et donc à la production agricole végétale et animale : ce sont les oligo-éléments comme le zinc (Zn), le cuivre (Cu), le chrome (Cr), le molybdène (Mo) ou le bore (B). D’autres éléments ne jouent aucun rôle utile : le cadmium (Cd), le plomb (Pb) ou le mercure (Hg) ; ce sont des contaminants stricts.

agriculture et santé des cultures

Comme leur nom l’indique, les ET sont retrouvés en faibles quantités dans les sols (leurs concentrations s’expriment en général en mg/kg). Les teneurs mesurées dans les sols résultent de processus naturels (décomposition de la roche mère, volcanisme) et d’apports liés aux activités anthropiques (trafic automobile, intrants agricoles, activités industrielles, etc).

oligo-elements et plantes

Pour les oligo-éléments, la carence mais aussi l’excès peuvent induire des pertes de rendement :  les métaux et métalloïdes peuvent donc être toxiques et nécessaires suivant les cas, cela dépend non seulement de leur concentration dans les sols, mais également de leur forme chimique (spéciation).